Étudiant Solidaire : le concept évolue!

Étudiant Solidaire : le concept évolue !

Étudiant Solidaire : le concept évolue!

Contenu

Depuis septembre 2019, Christine Baggio est responsable, au sein de notre équipe de communication, du projet Étudiant Solidaire. Elle nous explique comment ce projet va évoluer pour cette nouvelle année académique.

LC : Qu’est-ce qui t’intéresse dans ce projet ?

CB : Étudiant Solidaire m’a intéressée dès mes débuts chez Louvain Coopération. J’y vois un moyen de susciter l’engagement chez les étudiants de l’UCLouvain. J’ai toujours été inspirée par la mobilisation des jeunes, et je suis profondément convaincue qu’ils sont des acteurs incontournables du changement. Il suffit de leur en donner l’opportunité et les moyens. J’étais très heureuse lorsque l’on m’a confié le projet.

LC : Peux-tu nous réexpliquer le concept du projet ?

CB : Concrètement, au moment de leur inscription à l’université, les étudiants ont la possibilité de s’engager en payant une souscription de 12€ : 6€ pour les projets de Louvain Coopération et 6€ pour le Fonds Solidaire. En devenant Étudiant Solidaire, ils accèdent de manière privilégiée aux évènement Nord-Sud du campus (places gratuites, offres exclusives, etc.), à des infos spécifiques sur la vie du campus via notre Agenda Solidaire (rencontres, activités, volontariat, stages, etc.), et au Fonds Solidaire.

LC : Le Fonds Solidaire ?

CB : C’est un appel à projets pour les étudiants qui souhaitent mettre en place un projet solidaire en Belgique ou au Sud. Les possibilités sont infinies, car l’appel à projets est ouvert à tous les étudiants, de toutes les facultés. Avec l’UCLouvain et l’Assemblée Générale des Étudiants, nous formons un comité afin de sélectionner les meilleurs projets.

LC : Et en septembre, le projet va évoluer…

CB : Oui, on a voulu donner un coup de fraîcheur au concept. Cette année, nous proposerons également des formations aux étudiants, et un accompagnement plus rapproché aux bénéficiaires du Fonds Solidaire. Nous aimerions aussi rappeler que la solidarité peut aussi être locale. Jusqu’à présent, la majorité des projets soutenus étaient exécutés dans les pays du Sud. Cette année, et surtout dans le contexte du Covid-19, nous aimerions promouvoir la solidarité localement, en Belgique.

Le rôle d’une ONG universitaire est aussi de mobiliser ses étudiants. Nous avons voulu proposer une offre d’engagement qui résonne auprès d’eux. Nous voulons créer une réelle communauté d’Étudiants Solidaires et leur donner les moyens d’être des acteurs de changement.

Cela t'intéresse de devenir Étudiant Solidaire ? Inscris-toi !

Plus de news

10/05/2022
Accompagnée de nos partenaires locaux, Jeanne découvre la réalité des services de santé mentale au Cambodge et le manque de ressources nécessaires à ces soins. Lors de son séjour… +
03/05/2022
À l’approche de la fête des mères, nous voudrions vous partager le témoignage de Clémence, une jeune maman du Sud-Kivu. "Quand ma famille a su que j’étais enceinte, ils m’ont… +
02/05/2022
Après 3 mois de stage au Bénin, Margo est de retour en Belgique. Elle nous explique un des projets auquel elle a assisté avant son retour. Avant de rejoindre Natitingou, j'ai… +
27/04/2022
A travers ce journal de bord, Nicolas nous décrit sa journée type à Kinshasa, au centre de formation professionnelle Saint Joseph. Nous voilà arrivés, après 15 minutes de… +
27/04/2022
Olivier Le Bussy, journaliste au service international de La Libre Belgique depuis 2007, revient d’un reportage aux Kivus. Il y a découvert les projets de plusieurs ONG actives… +
21/04/2022
Dans ce second journal de bord, Sybille nous raconte sa journée type, en présentant ses missions au sein du centres Ndako Ya Biso et du centre de formation professionnelle.… +